Views
1 year ago

Production Maintenance n°71

MAINTENANCE MÉCANIQUE

MAINTENANCE MÉCANIQUE COMPÉTENCES Cordiste, ce métier aux multiples facettes, très prisé dans l’éolien Il y a un an, le prestataire de maintenance implanté à Montceau-les-Mines (Haute-Saône), TSI Ingénierie, annonçait le lancement d’une nouvelle activité avec l’intervention sur des mâts d’éoliennes. L’occasion d’aller à la rencontre de l’un des spécialistes de l’entreprise dans l’éolien, Olivier Demonmerot, chef de chantier éolien chez TSI mais également cordiste de formation. L’activité est saisonnière. Celle-ci n’a pourtant rien à voir avec la filière agroalimentaire mais comme elle, l’éolien implique des interventions en extérieur et est confrontée à des contraintes climatiques fortes, et donc à une saisonnalité qui empêche TSI, acteur récent dans la maintenance des mâts, d’intervenir à tout moment de l’année. David Guerchon, responsable de TSI, explique quant à lui les raisons de ce virage stratégique pour l’entreprise : « Se développer dans le secteur éolien était un véritable challenge. Il a fallu prendre des risques, recruter, investir en formation, tout était à construire. Aujourd’hui, l’activité de Olivier Demonmerot Chef de chantier au sein de TSI Ingénierie, en charge des interventions sur les éoliennes TSI dans le secteur éolien s’exerce essentiellement au niveau national. Les clients sont les principaux turbiniers (constructeurs d’éoliennes) tels que Vestas, General Electric, Nordex, Siemens Gamesa et les exploitants comme EDF et Engie. » Sous la responsabilité de Jean-Charles Chifflot, responsable secteur éolien chez TSI, l’équipe de techniciens dédiée à l’éolien a suivi des formations en peinture (ACQPA), à l’utilisation de cordes pour les interventions à l’intérieur du mât de l’éolienne et à l’utilisation de la nacelle suspendue à l’extérieur du mât. Celle-ci est habilitée Global Wind Organisation (GWO), indispensable pour travailler en hauteur et comprenant une formation travail en hauteur, gestes et postures, électricité et incendie ainsi qu’une formation SST (sauveteur secouriste du travail). Mais les aléas climatiques, qu’il s’agisse de la pluie, le vent ou encore la neige, sont loin d’être les seuls obstacles : comme toute intervention en hauteur, celle-ci nécessite des compétences à la fois techniques et physiques qui ne sont pas données à tout le monde. « Ce métier exige de beaucoup de formation et d’habilitation, en particulier au niveau électrique », précise Olivier Demonmerot, qui a récemment rejoint l’équipe aujourd’hui composée de trois à six personnes – selon la saison bien sûr… DES APTITUDES AUTANT PHYSIQUES QUE MÉCANIQUES Et de poursuivre : « À l’origine, nous sommes tous cordistes de métier aux compétences autant physiques que mécaniques puisque bon nombre de problèmes à résoudre concernent l’extérieur du mât et résident dans la corrosion qui attaque les composants et dans l’étanchéité des structures ». Les techniciens de maintenance interviennent aussi à l’intérieur des structures, souvent sur des nacelles motorisées suspendues et positionnées à 360°. Pour les plus petits chantiers, les interventions s’effectuent à la corde. Mais les travaux de maintenance ne sont pas seulement de cette nature : « on fait aussi appel à nos services lorsque des mâts ont été malmenés au moment du transport ; récemment, nous sommes intervenus sur des éléments endommagés en sortie d’un bateau sur le port de St-Nazaire ; mal positionnés, les mâts ont roulé sur elles-mêmes. Or avec leur poids, les structures deviennent ovales et ne peuvent dès plus être fixés au sol sans subir une opération de «désovalisation» à l’aide d’un instrument de contrôle laser garantissant la planéité des brides ». 46ı PRODUCTION MAINTENANCE • N°71 • octobre-novembre-décembre 2020

MAINTENANCE MÉCANIQUE Webinaires mayr ® Passez en mode Expert! NOVEMBRE 11 & 12: Braking torque – A product of many variables 23 & 25: Brake monitoring 4.0 À l’avenir, Olivier Demonmerot se verrait bien intervenir sur des éoliennes off-shore. Mais ces mastodontes des mers exigent de nouvelles compétences car d’autres traitements sont utilisés, en partie pour lutter contre des formes de corrosions plus sévères dues à l’environnement salin. Il en est de même pour les interventions ellesmêmes. Mais la demande se fait de plus en plus forte ; prochainement, TSI devrait donc suivre la tendance de l’éolien en mer, et aller dans le sens du vent des opportunités économiques. Chose à ne pas négliger en ces temps de crise… ● Olivier Guillon DECEMBRE 8 & 10: How to reach a good balancing quality scannez ce code pour avoir plus d’infos: Mayr France ZAL du Minopole Rue Nungesser et Coli F-62160 Bully les Mines tel: +33 / 3 21 72 91 91 www.mayr.fr contact@mayr.fr PRODUCTION MAINTENANCE • N°71 • octobre-novembre-décembre 2020 ı47

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com