Views
1 year ago

Production Maintenance n°71

MANAGEMENT CONJONCTURE

MANAGEMENT CONJONCTURE « Un des seuls remèdes actuels à cette pandémie pour les entreprises, c’est de digitaliser » Tirer profit de l’épidémie est loin d’être simple, tant celle-ci a engendré une crise d’une violence inouïe. Mais pour Frédéric Russo, les entreprises qui s’en sont le mieux sorti demeurent les plus « digitalisées ». Comment vos clients vivent-ils la crise ? Frédéric Russo Senior Vice President International (EMEA et APAC) Avec plus de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’Asset Management, Frédéric Russo a participé à des projets déployés dans plus de cinquante pays. De façon très variable, suivant les secteurs d’activité. Évidemment, tout le monde est impacté par la crise. Cependant, un des seuls remèdes actuels à cette pandémie pour les entreprises, c’est de digitaliser. Que l’on soit dans une activité où il faut produire plus, comme l’industrie pharmaceutique où il faut d’assurer de la disponibilité de l’outil de production, ou dans des activités fortement impactées comme le retail et l’hôtellerie, il faut être certain de saisir l’opportunité pour se transformer maintenant pour mieux repartir. Donc, même si certains de nos clients dans des secteurs d’activité exposés traversent une période difficile, pour autant, notre activité s’avère être en forte progression. Les entreprises ont non seulement pris conscience de l’importance de digitaliser et de se transformer, mais aussi d’utiliser le Cloud, pour pouvoir continuer d’opérer dans ce nouveau contexte. On offre à nos clients des solutions pour les aider dans cette transformation. Sur quelle technologie, savoir-faire et spécificités techniques repose votre solution de GMAO ? Nous ne faisons pas que de la GMAO, depuis des années nous proposons une offre EAM et de l’APM. En parlant de technologie, la différence c’est justement que nous nous appuyons sur une solution couvrant tous les process métiers de la maintenance, mais aussi de l’exploitation. C’est un point important. Tous les process de type supply chain peuvent être gérés, notamment les achats, les stocks et pas uniquement ceux qui sont liés à la maintenance. Fonctionnellement, nous notre scope est beaucoup plus étendu et nous bénéficions aussi d’un socle technologique Infor nous procurant des outils d’intégration au reste du système d’information : Infor OS est un des meilleurs leviers de digitalisation possible parce qu’il inclut des outils collaboratifs, la mobilité, l’intelligence artificielle, machine learning, chatbot et assistant digital. Nous allons bien au-delà de la GMAO aujourd’hui avec une solution Cloud multi-tenant, unique sur le marché et reconnue par Gartner ou IDC. La GMAO a-t-elle sa place dans la relance industrielle ? La GMAO a deux objectifs : l’augmentation de la disponibilité des équipements et le contrôle des coûts. On va se retrouver dans le cas d’activités qui vont redémarrer et qui auront 30ı PRODUCTION MAINTENANCE • N°71 • octobre-novembre-décembre 2020

MANAGEMENT été à l’arrêt pendant un certain temps, nécessitant probablement un effort et une attention particulière sur les infrastructures ou les outils de production concernés. D’un point de vue relance, les outils de production vont être plus sollicités. Dans ces conditions, on doit s’assurer qu’ils ne tombent pas en panne au moment de la reprise. C’est l’intérêt d’une solution EAM pour gérer les challenges qui vont se présenter à nos clients. Quel rôle joue-t-elle dans l’industrie du futur ? La GMAO y occupe une place essentielle parce qu’il n’y a pas d’industrie 4.0 sans maintenance 4.0, notamment parce que l’usine peut être la plus intelligente possible. Le seul garant de la disponibilité et de la productivité, c’est la maintenance. La GMAO étendue à l’EAM et l’APM permet aussi d’apporter de nouvelles technologies, notamment la maintenance prévisionnelle et l’IOT afin d’anticiper les pannes et garantir pour les équipes une meilleure disponibilité des équipements critiques et également une meilleure sécurité. En outre, les technologies telles que la 5G vont faciliter le déploiement plus rapide des outils de mobilité, notamment pour des techniciens itinérants. La réalité virtuelle autorise une meilleure préparation pour intervenir sur des équipements critiques. La réalité augmentée va permettre une meilleure collaboration et la capacité pour les techniciens de faire appel à de l’expertise et être secondé à distance. Enfin, l’intelligence artificielle va apporter aussi une capacité à analyser les données, par exemple avec l’utilisation de drones qui se sont démocratisés, capables de détecter des anomalies de façon plus facile, surtout sur des équipements peu accessibles ● Propos recueillis par Olivier Guillon PRODUCTION MAINTENANCE • N°71 • octobre-novembre-décembre 2020 ı31

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com