Views
1 year ago

Production Maintenance n°71

MANAGEMENT crise

MANAGEMENT crise sanitaire à aussi pour cause principale les déséquilibre écologiques et l’intensification des transports sur la planète. Et la maintenance dans tout ça ? Quel peut-être l’impact de cette crise sur ses activités ? Pour nous, la gestion de la maintenance sera toujours une activité nécessaire aux opérations humaines à l’exemple de la réparation de vannes de distribution d’eau, l’entretien et la maintenance des systèmes électriques dans les villes et les usines, la surveillance des process de l’agroalimentaire etc. Tous ces systèmes techniques doivent en effet être maintenus y compris les fours à pain permettant de nourrir la population ! Cette vision est certes caricaturale mais elle montre bien que la société dépend d’un ensemble de systèmes techniques qu’il faut impérativement entretenir et maintenir. « La maintenance se positionne comme le dernier maillon avant l’arrêt total de l’usine. Tous les budgets interrompus ont de grandes chances d’être reportés et maintenus » Quant au marché de la maintenance, nous constatons des reports inévitables d’investissements dans la GMAO car celle-ci a un coût ; mais l’activité maintenance elle-même ne semble pas pour autant impactée. N’oublions pas qu’une machine en panne ne produit pas et coûte donc très cher. La maintenance se positionne donc comme le dernier maillon avant l’arrêt total de l’usine. Tous ces budgets ayant été interrompus ont de grandes chances d’être reportés et maintenus. provoque un net ralentissement de l’activité, cette tendance représente un mouvement de fond qui va s’intensifier dans les années à venir. Et l’usine du futur s’appuiera sur des systèmes intelligents, le BIM ou encore les technologies de modélisation 3D. Dans ce contexte, où se place la GMAO ? Elle est et demeure un maillon essentiel de l’industrie 4.0 dans la mesure où celle-ci est capable de stocker un grand nombre de données techniques. À titre d’exemple, l’intelligence artificielle ne peut être efficace que si elle s’appuie sur les données de la GMAO. Il en est de même pour le BIM et la modélisation en 3D des bâtiments ou encore pour les techniques de réalité augmentée ; cette dernière consiste en la connexion d’un technicien avec un spécialiste à distance grâce à des caméras intégrées à un casque ou à des lunettes. Là encore, le lien avec la GMAO est direct et évident. Sans les données de la GMAO, La réalité augmentée n’est rien. Comment va évoluer la GMAO dans les années à venir ? Les outils de gestion de maintenance assistée par ordinateur intègreront mieux des univers Scada et MES ou encore s’exploiteront à travers des systèmes intelligents. Certes, c’est déjà le cas et cette tendance n’est pas nouvelle mais elle va fortement s’intensifier dans le futur grâce aux nouvelles technologies informatiques. Quand on parle de GMAO, peut-on aussi parler d’industrie du futur ? Sans aucun doute. D’ailleurs, dans le domaine de l’industrie 4.0, il devrait y avoir des investissements plus importants, ne serait-ce que pour l’optimisation de la maintenance. Car la performance de la maintenance va bien au-delà de la crise et, même si la Covid-19 Par ailleurs, le marché s’ouvre aujourd’hui au renouvellement de nombreuses solutions devenues obsolètes. Enfin, de ses nombreux secteurs tels que les ENR (énergies renouvelables), à l’exemple du solaire, de l’éolien et de la biomasse, s’équipent de plus en plus d’une GMAO. Le marché reste donc largement ouvert et potentiellement vaste ● Propos recueillis par Olivier Guillon 28ı PRODUCTION MAINTENANCE • N°71 • octobre-novembre-décembre 2020

DIMO Maint, fiez-vous à son instinct LE 6 e SENS DE LA MAINTENANCE Prenez une longueur d’avance sur la maintenance avec la GMAO nouvelle génération : 100% web, cloud / saas, mobilité iOS, Android, multi-navigateurs, multi-langues, multi-devises. Encore plus simple à utiliser. +33 4 37 24 28 26 • contact@dimomaint.com • www.gmao.com

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com