Views
1 year ago

Production Maintenance n°39

  • Text
  • Gmao
  • Industriels
  • Produits
  • Solutions
  • Permet
  • Ainsi
  • Gestion
  • Octobre
  • Novembre
  • Maintenance
Dossier spécial GMAO : les outils de la maintenance de demain

Maintenance préventive réflexion a été menée à partir de février 2011, tant pour la surveillance et l’entretien des machines que pour l’organisation des différents services, souligne Rémi Grébert. De là, on en est très vite venu à la GMAO ». C’est alors qu’une course contre la montre commence, car il fallut ainsi mettre en place très rapidement une solution de GMAO. Le responsable précise au passage que tout le monde se sentait particulièrement impliqué, permettant ainsi au management de gagner un temps précieux et de démarrer dans la foulée un audit qui n’a finalement pris que deux mois. Fin avril 2011, l’état des lieux était fait et le constat était le suivant : les différents services de maintenance de chacun des trois sites français utilisaient des technologies et des moyens de gestion radicalement différents. DR Alors que le site de Bourg-en-Bresse était déjà équipé d’un logiciel de GMAO (plus précisément de la suite Carl Master), le centre d’emboutissage avait recours à Access. Quant au département maintenance de Blainville, une partie remplissait les cases de ses fichiers Excel des comptes rendu d’intervention tandis que l’autre avait déjà recours à un logiciel de GMAO. Une dispersion dans les différentes technologies employées et les approches, mais aussi dans la qualité des suivis DR d’intervention qui entravait la volonté première des services de maintenance d’être le moins cloisonné possible et de communiquer, d’échanger au maximum et compter les uns sur les autres pour les opérations les plus délicates. Mutualiser et, à terme, planifier les ressources Devant une telle disparité, le management a fait preuve de beaucoup de lucidité, prenant en compte le fait qu’à l’idée d’entamer un projet d’implantation de GMAO et, plus globalement, de procéder à une démarche d’amélioration, tous n’y verraient pas le même degré d’opportunité. « Dans les services qui, comme au centre d’emboutissage, n’utilisaient que des moyens rudimentaires, il paraissait évident qu’implémenter un logiciel de ce type ne pouvait pas nuire à notre travail. En revanche, ceux qui avaient déjà recours à un logiciel de GMAO auraient pu se montrer hostiles au projet. Il n’en a rien été et ils se sont ralliés à l’idée d’avoir une solution commune pour l’ensemble de l’entreprise et qui serait en mesure de mutualiser les ressources ». Après avoir comparé différentes solutions, le choix s’est porté vers la suite Carl Source en raison de deux critères : le premier concernait l’interface Web et l’aspect pratique par rapport à la mise en place du logiciel dans l’ensemble de l’entreprise, une tâche lourde qui prend à la fois du temps et mobilise des ressources humaines. Le second critère était purement fonctionnel : « à ce niveau, nous avons trouvé que toutes les solutions se valaient, mis à part quelques logiciels bien spéciaux. Donc nous avons ajouté de nouveaux critères en particulier dans l’ergonomie et la prise en main, la rapidité, la navigation graphique ou encore le côté intuitif de la solution... et là, nous avons trouvé que celle que proposait Carl Software nous convenait le plus ». Après une première mise en service depuis le mois de mars dernier, le logiciel fonctionne à ce jour dans cinq centres parmi lesquels le centre d’emboutissage, puis le site de Bourg-en-Bresse. Pour les autres usines, l’implantation se poursuit progressivement. « De notre côté, nous sommes ravis de ce système. Il faut dire que nous partions de rien ; auparavant, tout était beaucoup plus compliqué, en particulier pour entrer et traiter les données, les mettre en forme et les trier... Aujourd’hui, tout est géré rapidement et automatiquement, du suivi aux sorties de statistiques. Par ailleurs, nous avons intégré à cela la gestion du magasin et des pièces détachées. Enfin, cette solution est très appréciée des auditeurs du fait de la qualité et de la rapidité de préparation des rapports qui concercent tel ou tel équipement. » Prochaine étape pour 2013 : la planification des ressources ; « aujourd’hui, nous travaillons avec du vécu. Demain, nous voulons planifier toutes les interventions à l’avance. C’est une étape à franchir mais qui s’avèrera payant à l’avenir » ■ Olivier Guillon PRODUCTION MAINTENANCE ➤ OCTOBRE, NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2012 ➤ PAGE 34

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com