Views
2 years ago

Production Maintenance n°39

  • Text
  • Gmao
  • Industriels
  • Produits
  • Solutions
  • Permet
  • Ainsi
  • Gestion
  • Octobre
  • Novembre
  • Maintenance
Dossier spécial GMAO : les outils de la maintenance de demain

Maintenance préventive DR Les origines de l’obsolescence sont également variées, dépendantes encore du temps, on identifie principalement la perte de performance industrielle comparativement aux concurrents du même secteur, l’évolution de la réglementation, l’impossibilité d’approvisionner les pièces de rechange, la disparition des compétences techniques spécifiques… L’obsolescence fragilise à plus ou moins court terme, l’exploitation et la maintenance de l’installation. ➤ Comment les détecter, par quels moyens technologiques ? La difficulté est bien de pouvoir anticiper ces phénomènes de vieillesse et d’obsolescence car malheureusement il n’y a pas de moyens technologiques pour les détecter de manière globale. Reste effectivement les moyens de surveillance conditionnelle mais ceux-ci traitent le problème sur des éléments ponctuels du système, pas de manière globale. Pour la vieillesse, nous pouvons nous appuyer sur l’augmentation du taux de défaillance, information que l’on obtiendra facilement par l’exploitation de la GMAO. Mais si l’on est dans cette phase d’augmentation depuis quelques années, c’est que nous sommes déjà probablement dans un cadre de vieillesse de l’équipement. Nous avons manqué à notre devoir d’anticipation. Pour l’obsolescence, on risque de s’apercevoir que l’on est en plein dedans lorsque le fournisseur de pièces de rechange décline nos demandes, ou que le technicien, qui nous a si souvent « dépanné » a pris sa retraite sans passer le flambeau… il s’agit d’exemples, chacun d’entre nous, en trouvera d’autres. Encore une fois, nous risquons de faillir à notre mission d’anticipation. ➤ Pouvez-vous nous décrire la solution que vous avez développée et que vous venez de lancer, notamment en nous parlant des premiers résultats obtenus sur le site pilote ? Cofely Endel propose à ses clients de déployer une méthode appelée « Novatio » permettant de construire un plan à moyen et long terme pour la rénovation et le remplacement des équipements. Cette étude se réalise de manière conjointe entre le client et l’équipe détachée de Cofely Endel dans le cadre de nos contrats de maintenance pluriannuels. Les avantages des contrats déployés par Cofely Endel sont de disposer non seulement d’une approche court terme dans la gestion et la réalisation de la maintenance courante mais aussi une approche moyen et long terme qui va au-delà de la durée du contrat. D’ailleurs, nous déployons actuellement la méthode chez un de nos clients dans le secteur de l’énergie. Ce dernier doit, sur nos propositions, préciser ces choix par rapport à sa politique de renouvellement des moyens techniques. Les décisions prises prennent en compte les âges limites pour toutes les grandes familles d’équipement mais aussi les temps d’ouverture, les conditions particulières d’utilisation, l’environnement… Une analyse fonctionnelle, un classement VIS (Vital – Important – Secondaire), une pondération de ces grands groupes fonctionnels (un poids en fonction de la taille et la complexité de l’équipement) sont les prérequis à l’étude. Un système de notation par point simplifie la prise de décision finale. Les points sont attribués à chaque grande phase de l’analyse : - Classement priorité (poids et classement VIS), - Évaluation de la vieillesse, - Évaluation de l’obsolescence. L’établissement de la pondération du niveau de vieillesse de l’équipement est réalisé principalement par l’équipe Cofely Endel, qui apporte ainsi son expérience et son expertise de maintenancier. L’évaluation de l’obsolescence est partagée entre le client et Cofely Endel. Effectivement, le client est plus à même de se comparer par rapport à ces principaux concurrents vis à vis des performances de son outil de production (qualité, rendement,…). L’autre élément concerne les risques consécutifs à la réglementation en rigueur et à venir. Cofely Endel enrichit cette évaluation avec PRODUCTION MAINTENANCE ➤ OCTOBRE, NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2012 ➤ PAGE 24

Maintenance préventive une veille réglementaire grâce à ses différentes relations auprès des organismes de contrôle et de vérification. De plus l’étude tient compte des risques liés aux pièces de rechange et à la disparition des compétences. Les résultats sont compilés dans un outil informatique. Un ensemble de mesures est automatiquement proposé, ainsi qu’une hiérarchisation des actions qui permet de simplifier la planification des travaux à engager. Le déploiement de « NOVATIO » permet à notre client de montrer la pertinence de sa politique de gestion de ses moyens industriels, en termes de continuité et sureté, aux autorités dont il dépend. Les premiers résultats montrent une très bonne cohérence avec les « impressions » des exploitants et de la maintenance mais mettent aussi en évidence l’augmentation de risques sur des équipements primordiaux pour notre client dont’ il n’avait pas conscience. Cette méthode est rigoureuse, exhaustive, même s’il faut se méfier de « ne pas couper les cheveux en quatre », et à le mérite de donner tous les éléments d’anticipation, et de planification. Les actions issues de l’évaluation sont étudiées et font l’objet d’offre technique et financière de Cofely Endel permettant de consolider le budget de la maintenance de nos clients. ➤ Quel est le rôle de la maintenance ? Une des missions de la maintenance est de suivre l’évolution de la vieillesse et de l’obsolescence des moyens dont elle a la charge. La maintenance doit apporter des éléments synthétiques à sa direction générale pour l’aider à prendre des décisions sur la gestion à moyen terme de ses actifs industriels. Son évaluation de la vieillesse et l’obsolescence doit être faite de manière structurée, méthodique pour arriver à un résultat pertinent sans passer à côté de chose que l’entreprise aura à regretter ultérieurement. Cette étude nécessite de la disponibilité des techniciens de maintenance, ce qui est toujours problématique car les organisations de nos clients sont généralement calibrées au plus juste. Le recours à un prestataire de maintenance comme Cofely Endel est une solution judicieuse lorsque l’on recherche de la flexibilité et des compétences. ➤ Quelles bonnes habitudes ou bonnes pratiques doit-on adopter pour faire face à la vieillesse et l’obsolescence ? Une fois l’étude réalisée, il faut continuer à faire vivre l’évaluation car rappelons-nous, la vieillesse dépendra directement du temps qui passe, et de sa propre politique de renouvellement des équipements. Pour ce qui est de l’obsolescence, il faut rester très prudent. Et même si l’étude aura pointé du doigt les risques potentiels à moyens termes (les risques à court terme ont été éliminés par notre anticipation), il faut rester extrêmement vigilants en ce qui concerne les pièces de rechange et ensembles spécifiques, au même titre pour ce qui est des compétences techniques spécifiques que ce soit en interne, comme en externe. Il faut bien se remémorer que rien n’est éternel, et que par conséquent il vaut mieux anticiper, et que ce qui est valable pour chacun d’entre nous, l’est aussi pour chacun de nos moyens industriels… ■ Propos recueillis par Olivier Guillon PRODUCTION MAINTENANCE ➤ OCTOBRE, NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2012 ➤ PAGE 25

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com