Views
7 months ago

Production Maintenance n°33

  • Text
  • Leger
  • Permet
  • Produits
  • Formation
  • Technologies
  • Mesure
  • Avril
  • Juin
  • Travail
  • Risques
  • Maintenance
Le point sur la formation en sécurité pour les métiers de la maintenance

ACTUALITÉS entreprises

ACTUALITÉS entreprises & marché Étude La maintenance dans les usines de mécanique automobile En exclusivité dans le magazine Production Maintenance, l’Observatoire du Bipe et de l’Afim diffuse une étude complète et analytique du marché de la maintenance dans les usines de mécanique automobile. En voici le compte-rendu. Présentation du secteur L ’étude de l’Observatoire BIPE-AFIM de la Maintenance Industrielle (OMI) réalisée en 2009 sur le secteur de la fabrication mécanique automobile, dont la synthèse est présentée ici couvre les usines des constructeurs automobiles dans lesquelles on produit : - Les pièces provenant de la fonderie ou de la forge (bruts de fonderie et de forge) - Les GMP : « Groupes Moto-Propulseurs » comportant le plus souvent l’ensemble « moteur-boîte de vitesse- différentiel » (pour les tractions avant) et le « train avant », c’està-dire l’ensemble « liaisons au sol » comprenant système de suspension, direction et système de freinage. - La liaison au sol arrière comprenant les barres de suspension, les combinés ressorts-amortisseurs et les systèmes de freinage (disques/ tambours et étriers/ mâchoires) Les 17 usines du secteur implantées en France regroupaient plus de 31 000 salariés en 2008, répartis de la manière suivante, selon leur fabrication (schéma 1). Alors que le BIPE avait déjà effectué une étude sur ce secteur en 2003 (avec des données de réfé- rence 2002), l’intérêt de cette analyse, est, audelà de la simple description des caractéristiques de la maintenance, de faire des comparaisons entre l’année 2002 et l’année 2008 afin : - d’expliquer les évolutions des principaux indicateurs sur la période 2002-2008 - de mettre en relief les principaux enjeux et les tendances à moyen terme de la maintenance dans le secteur. Les tendances passées témoignent d’une forte réorganisation de la maintenance Évolution des dépenses de maintenance dans les usines de mécanique automobile de 2002 à 2013 (schéma 2). Au cours de la période 2002-2008, on a observé une déformation très prononcée de la répartition des dépenses de maintenance avec : - Diminution des dépenses totales de maintenance - Une réduction très forte de la sous-traitance (divisée par 3 en % et par 4 en valeur absolue) - Une augmentation de la part des pièces détachées - Une quasi stabilité de la part de la main-d’œuvre. Un observatoire au service de la maintenance Depuis plus de 20 ans, l’Observatoire Bipe - Afim révèle des prévisions détaillées et des contacts privilégiés entre les professionnels de la maintenance. Son rôle est d’analyser les besoins des différents secteurs d’activités et les stratégies des prestataires de maintenance, de suivre les ratios de la maintenance par secteur et par types d’équipements, et d’anticiper les évolutions majeures de la maintenance à court et moyen terme (2010-2014). ➟ www.bipe.fr Dans les faits, plusieurs causes sont à l’origine de la baisse du budget de maintenance : - L’activité économique serait à l’origine de 65 à 75 % de la réduction du budget - L’amélioration de la productivité et l’optimisation de la fonction maintenance aurait permis une réduction de 15 à 20 % des dépenses sur la période - Enfin le transfert d’interventions de maintenance aurait entraîné une baisse de 10 à 15 % du budget global de maintenance au cours de la période 2002-2008 - Les effectifs de maintenance interne se concentrent sur les opérations de préventif et diminuent la part de correctif DR Schéma 1 1 - Les dépenses de main-d’œuvre sont fortement réduites aussi bien pour la main d’œuvre interne que la main-d’œuvre externe des entreprises sous-traitantes. - Le budget sous-traité est réduit à son strict minimum sur les spécialités que le donneur d’ordres ne maîtrise plus : • Inspections et contrôles réglementaires, nettoyage, rénovation de machines - Or les effectifs internes du donneur d’ordres sont actuellement capables d’intervenir dans pratiquement toutes les spécialités : la charge de travail à effectuer en maintenance est réalisée prioritairement en interne (ce qui n’empêche toutefois par un recul des effectifs et de la PRODUCTION MAINTENANCE ➤ AVRIL, MAI, JUIN 2011 ➤ PAGE 8

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com