Views
8 months ago

Production Maintenance 80

  • Text
  • Technologies
  • Travail
  • Solutions
  • Avril
  • Risques
  • Corrosion
  • Gmao
  • Fuites
  • Mars
  • Maintenance
Avec Mewa, vous améliorez non seulement votre image mais aussi votre bilan écologique

12 10 ACTUALITÉS 8 8.3

12 10 ACTUALITÉS 8 8.3 8.9 10.0 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 -7.1 Fabrication d’équipements automobiles Ecart (%) du taux d’utilisation moyen des capacités de production Janvier à septembre 2022 par rapport à la moyenne de longue période -6.9 Fabrication d’autres matériels de transport -6.2 Industrie automobile -2.1 -1.9 -1.4 Fabrication produits informatiques, électroniques, optiques Fabrication de machines et équipements n.c.a Industrie pharmaceutique -0.8 Industrie chimique Métallurgie et fabrication de produits métalliques 0.1 0.9 0.9 1.9 1.9 2.7 2.8 4.6 Autres industries manufacturières, réparation, installation Fabrication d’équipements électriques Industries agricoles et alimentaires Travail du bois, industries du papier et imprimerie Textiles, habillement, cuir, chaussure Produits en caoutchouc et en plastique Fabrication de pâte à papier, de papier et de carton perturbaient toujours la supply chain industrielle. La sous-traitance reste l’une des seules variables d’ajustement et les prestataires de services ont du mal à répercuter leur inflation subie sur les clients finaux. En 2022, la croissance des dépenses externes de maintenance (achat d’un service maintenance auprès d’un prestataire externe) est estimée à +5% par rapport à l’année précédente. Mais ce phénomène est purement en lien avec l’inflation, en effet la plupart des entreprises de services en maintenance ont répercuté sur leurs clients finaux la hausse des prix. Il faut toutefois noter que ceux qui continuaient à connaître des difficultés pour revenir à des niveaux de production normaux. Les filières de construction de matériels de transports restaient les plus impactées par la conjoncture. D’une part, elles continuaient à traverser (plus modérément) la crise des semi-conducteurs dont les défauts d’approvisionnement bridaient toujours la production et par ailleurs les segments de l’automobile pâtissaient d’un retournement de conjoncture à mettre en lien avec une demande finale moins dynamique. En 2022, les dépenses totales de maintenance d’exploitation sont estimées à 22,1 milliards d’euros soit une croissance de +3,4% par rapport à 2021. Mais cette hausse en valeur traduit essentiellement le poids de l’inflation dans les dépenses d’exploitations courantes des entreprises industrielles. En effet, non seulement les entreprises ont dû augmenter leur masse salariale pour accompagner les salaires les plus modestes à faire face à l’inflation, mais elles ont également vu leurs dépenses d’exploitation s’accroîtrent significativement en raison d’un prix des pièces de rechange plus élevé alors même que des défauts d’approvisionnement « Les marchés de la maintenance sous-traitée progressent dans un contexte pénurique en main d’œuvre et qui doit faire face aux urgences stratégiques des entreprises. » Évolution des valeurs et des grands ratios de la maintenance sur longue période « Une augmentation de +3,4% des dépenses totales de maintenance en 2022 qui résulte de l’inflation généralisée des prix. » 10ı PRODUCTION MAINTENANCE • N°80 • février - mars - avril 2023

74 69 64 ACTUALITÉS 59 1981-T3 1982-T2 1983-T1 1983-T4 1984-T3 1985-T2 1986-T1 1986-T4 1987-T3 1988-T2 1989-T1 1989-T4 1990-T3 1991-T2 1992-T1 1992-T4 1993-T3 1994-T2 1995-T1 1995-T4 1996-T3 1997-T2 1998-T1 1998-T4 1999-T3 2000-T2 2001-T1 2001-T4 2002-T3 2003-T2 2004-T1 2004-T4 2005-T3 2006-T2 2007-T1 2007-T4 2008-T3 2009-T2 2010-T1 2010-T4 2011-T3 2012-T2 2013-T1 2013-T4 2014-T3 2015-T2 2016-T1 2016-T4 2017-T3 2018-T2 2019-T1 2019-T4 2020-T3 2021-T2 2022-T1 2022-T4 ce sont surtout les pièces de rechange qui portent l’essentiel de l’inflation, car mêmes si les prestataires de maintenance ont revalorisé les salaires les moins élevés de leurs ressources internes, ils ont beaucoup de mal à répercuter la hausse du prix de la main d’œuvre dans le prix du client final, cette dernière restant l’une des rares variables d’ajustement. 20 18 16 14 Évolution du nombre de projets de recrutement en maintenance dans l’industrie 13.7 15.6 17.7 15.4 19.2 Les niveaux d’activité restent toutefois à des niveaux élevés pour toute la chaîne de sous-traitance de la maintenance. Avec le choc de la crise énergétique c’est la quasi-totalité des unités de production qui doivent s’adapter pour optimiser au mieux le poids de la facture énergétique dans les comptes d’exploitations. Il en résulte de nombreux projets en lien avec l’efficacité énergétique qui portent à la fois sur l’outil de production mais également sur les infrastructures. Ce mouvement d’ensemble entraîne à son tour des effets pervers avec des goulots d’étranglement qui génèrent de fortes inerties dans la conduite des projets. La première contrainte subie est le manque de main d’œuvre maintenance « Le manque de main d’œuvre maintenance, première cause de difficulté pour les entreprises industrielles. » qualifiée dont l’érosion se fait durement sentir et en période de forte sollicitation et durant laquelle elle exacerbe des difficultés sur les métiers en tension (par définition rares et pénuriques). Le recrutement d’une main d’œuvre qualifiée est la problématique majeure chez les acteurs de la filière qu’ils soient du côté des donneurs d’ordres ou du 12 10 8 côté des prestataires (constructeur ou entreprise de services). Alors que depuis plusieurs années on constate que l’activité maintenance nécessite le recours à une augmentation des niveaux de qualification à l’embauche (à mettre en lien avec une diffusion croissante de la technologie -0.8 -1.4 dans l’appareil de production), -2.1 -1.9 la filière de formation initiale manque encore cruellement d’attractivité et ne produit -6.2 pas suffisamment de candidats pour -7.1 répondre aux besoins des entreprises. Dans la conjoncture actuelle ou les projets fusent dans toutes les branches d’activités industrielle, les recruteurs de maintenanciers se heurtent à un déficit de candidats sur le marché. Les nécessaires augmentations de salaires permettent certes de revaloriser la compétence maintenance et de limiter la fuite vers d’autres filières, mais il en résulte également un effet pervers de mercato de l’emploi maintenance dans lequel de nombreux candidats procèdent à des sauts de puces entre deux emplois pour maximiser leur situation individuelle. Ce phénomène est facilité par le manque de candidat sur le marché de l’emploi en maintenance industrielle. La dernière enquête « Besoin en Fabrication d’équipements automobiles 8.3 -6.9 Fabrication d’autres matériels de transport Industrie automobile 8.9 Fabrication produits informatiques, électroniques, optiques Fabrication de machines et équipements n.c.a 10.0 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 Industrie pharmaceutique Industrie chimique Métallurgie et fabrication de produits métalliques main d’œuvre » réalisée annuellement estime à près de vint mille projets de recrutements maintenance rien que pour l’industrie alors même que la filière académique ne produit que près de dix mille nouveau professionnels de la maintenance par an. 0.1 0.9 0.9 1.9 1.9 2.7 2.8 4.6 Alors que l’industrie connaît une croissance exponentielle de l’automatisation et de la digitalisation dans les process, la filière maintenance va devoir chaque année faire appel à de plus en plus de main-d’œuvre. Compte tenu des évolutions technologiques, économiques, sociétales et énergétiques, l’appareil industriel va progressivement se transformer conférent une place plus importante aux compétences maintenance nécessaires à le maintenir en condition opérationnelle d’exploitation. Textiles, habillement, cuir, chaussure Autres industries manufacturières, réparation, installation Fabrication d’équipements électriques Industries agricoles et alimentaires Travail du bois, industries du papier et imprimerie Produits en caoutchouc et en plastique Fabrication de pâte à papier, de papier et de carton Désormais l’enjeu plus que majeur pour toute la filière maintenance est de restaurer l’attractivité vers ces métiers qui vont de plus en plus devenir au cours des prochaines années des compétences stratégiques pour la compétitivité industrielle nationale ● Jean-Jacques Enrich(Valouy Conseil) jjenrich@valouy.com 06 63 91 63 00 PRODUCTION MAINTENANCE • N°80 • février - mars -avril 2023 ı11

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com