Views
11 months ago

Production Maintenance 74

  • Text
  • Technologies
  • Ainsi
  • Solutions
  • Projet
  • Faire
  • Logiciel
  • Mesure
  • Septembre
  • Octobre
  • Entretien
Le grand retour des salons Du MES à l’ERP en passant par la mesure et la prévention…

MANAGEMENT RETOUR

MANAGEMENT RETOUR D’EXPÉRIENCE Comment Thales digitalise ses animations à intervalle court pour gagner en efficacité Au sein de l’usine Thales de Cholet, dédiée à la production de cartes et de systèmes de sécurité et chargée d’alimenter les autres sites du groupe, l’équipe dédiée à l’amélioration continue a décidé de digitaliser les animations à intervalle court (AIC), méthode de management qui, une fois numérisée, a permis de gagner en productivité et en efficacité, tant aux niveaux de la production que de la maintenance. Alexandre Dubois Arrivé au sein du groupe français en 2017, Alexandre Dubois exerce la fonction d’ingenieur en charge de la transformation Lean au sein du Département industriel du site choletais de Thales Les AIC – ou « animations à intervalle court » – dont la principale force est de permettre de résoudre rapidement les incidents intervenus sur l’outil de production, se sont multipliées depuis l’arrivée, il y a plus de trois ans et demi, d’Alexandre Dubois au sein du Département industriel du site choletais de Thales. L’une des principales missions de cet ingénieur en charge de l’amélioration continue était d’ailleurs de mettre en place davantage d’AIC afin de remonter les informations au bon moment et, surtout, au bon niveau de hiérarchie : « l’AIC 1 correspond à un problème pouvant être géré ; si tel n’est pas le cas, celle-ci passe au niveau AIC 2, puis AIC 3 etc., jusqu’au top management Industrie du site de Cholet qui sera alors en mesure de prioriser et de prendre la bonne décision », détaille Alexandre Dubois. Une fois la décision prise par rapport à une problématique donnée, celle-ci redescend vers les opérateurs. « On a donc à faire à une information montante et descendante. Seul problème, tout était écrit sur un tableau ou du papier, voire des post-it, si bien que l’on générait souvent des doublons et des triplons. Rien n’était clairement visible ni bien traité. Par ailleurs, il était impossible d’obtenir un historique de l’intervention ou du problème ; un même problème pouvait ainsi réapparaître, être traité de la même manière et ressaisi plusieurs fois ». Remontée et traitement des problèmes au bon niveau et facilité du transfert des informations 42ı PRODUCTION MAINTENANCE • N°74 • août - septembre - octobre 2021

TÉMOIGNAGE TOMMASI Industries booste ses performances avec CLIPPER ERP Depuis plus de 60 ans, la société TOMMASI Industries est spécialisée dans l’usinage et la mécanique de précision pour l’aéronautique, la recherche, l’industrie, l’armement, le nucléaire... L’activité de TOMMASI repose principalement sur le secteur aéronautique avec Airbus comme client de référence. L’entreprise fabrique et monte des sous-ensembles et assure également le traitement thermique et de surface de ses réalisations. « L’année 2020 a été difficile pour l’aéronautique. Cependant, nous avons été très peu impactés par la crise car nous travaillons essentiellement pour la branche Hélicoptère d’Airbus. Notre carnet de commandes est donc bien rempli. Cela ne nous empêche pas d’avoir quelques incertitudes sur les années qui arrivent. » précise Jean-Marc DOMALLAIN. « Clipper nous permet de partager l’information. C’est l’instrument qui nous permet d’être conforme aux attentes de nos clients et de respecter nos délais. Clipper est au service de notre OTD, élément essentiel dans notre activité. Aujourd’hui, notre OTD est de 95 %, une performance qui repose sur l’outil. Il nous permet de faire de la qualité et d’être réactif. » explique Jean-Marc DOMALLAIN. Plus de 25 ans d’expérience dans l’utilisation de l’ERP Clipper En 1994, lorsque Jean-Marc DOMALLAIN reprend l’entreprise, l’informatique est quasi inexistante. Seul un PC équipe l’entreprise pour réaliser des courriers. Pour tout le reste, la gestion est manuelle. Un des premiers investissements significatifs est de s’équiper d’un ERP. « Nous sommes un des plus anciens utilisateurs Clipper, nous l’avons même utilisé sous DOS ! Nous avons connu les différentes évolutions de l’outil et sa montée en puissance. La vie de l’entreprise s’est articulée autour de Clipper, au fur et à mesure que le logiciel s’étoffait de nouvelles fonctionnalités. Clipper nous a accompagné dans notre évolution, en précédant nos besoins. Notre fidélité parle d’ellemême. Il nous a fait considérablement progresser, particulièrement dans un secteur d’activité exigeant. C’est le point central de TOMMASI, tout passe par lui, c’est l’Alpha et l’Omega de notre organisation. » ajoute Jean-Marc DOMALLAIN. Respecter les délais : un besoin prioritaire pour TOMMASI L’objectif pour TOMMASI est de rationaliser les développements spécifiques. Ainsi, les équipes mènent régulièrement une réflexion pour savoir de quelle manière optimiser l’utilisation de Clipper afin que tous les process de l’entreprise soient gérés par l’outil. Écran CLIPPER : gestion de la qualité et gestion documentaire intégrées à la fiche article Les perspectives 2021 : pointage atelier, innovation et zéro papier Pour 2021, TOMMASI souhaite aller encore plus loin avec Clipper au niveau du pointage atelier et de la planification pour utiliser de manière encore plus intégrée les données de Clipper. L’entreprise est également très fière de faire partie des lauréates au fond de soutien initié par le gouvernement. L’objectif de cette initiative gouvernementale est d’accompagner les entreprises de l’aéronautique dans leurs futurs investissements. TOMMASI a donc pour projet de s’équiper d’un nouveau système de traitement des déchets afin de diminuer l’empreinte carbone de l’entreprise. « Après des difficultés il y a quelques années, nous allons franchir un nouveau cap technologique grâce à ces investissements, c’est un vrai coup de pouce pour 2021. Nous en sommes très fiers. Nous souhaitons également tendre vers le zéro papier et dématérialiser toutes les documentations grâce à Clipper pour évoluer vers l’industrie 4.0. » conclut Jean-Marc DOMALLAIN. EN SAVOIR PLUS > www.clipindustrie.com

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com