Views
1 year ago

Production Maintenance 73

  • Text
  • Permet
  • Diagnostic
  • Ultrasons
  • Gmao
  • Technologie
  • Crise
  • Technologies
  • Juillet
  • Juin
  • Maintenance
Spécial CFIA : La maintenance, des métiers clefs dans l’industrie agroalimentaire

MAINTENANCE MÉCANIQUE

MAINTENANCE MÉCANIQUE PAGE PARTENAIRE L’Indicateur Global Artema enregistre un rebond encourageant au 1 er trimestre Signe que l’industrie porte l’économie française au printemps, les professions d’Artema, le syndicat des industriels de la Mécatronique, ont réalisé un bon premier trimestre. Des chiffres encourageant que révèle cette nouvelle étude de l’Indicateur Global Artema au moment du déconfinement. L’Indicateur global Artema poursuit sa belle envolée en mars et montre que les acteurs de la mécatronique (et membres d’Artema) ont rebondi au premier trimestre de cette année. Une vision graphiquement très encourageante (d’autant que l’ensemble des professions d’Artema sont présentes dans toutes les machines de production et de construction). Celle-ci doit cependant être tempérée par le fait que la base de comparaison est basse. Le mois de mars 2020 (qui avait un jour ouvré de moins) correspondant au premier confinement, est synonyme d’une activité très réduite pour beaucoup d’entreprises. Concrètement, cette année, les transmissions hydrauliques et pneumatiques mènent toujours la tendance avec un gros mois de mars et des croissances à deux chiffres qui rendent le 1er trimestre positif, revigorant pour le moral. En mars 2021, c’est l’ensemble des professions, y compris les transmissions mécaniques, l’étanchéité, les roulements et les fixations « Industrie », qui voient leur conjoncture s’améliorer mais à des vitesses et des niveaux sensiblement différents. IMPACT IMPORTANT DES PÉNURIES DE SEMI- CONDUCTEURS DANS LE SECTEUR AUTOMOBILE L’indicateur Global Artema est un solde d’opinion offrant une image de la conjoncture des professions d’Artema sur environ 100 répondants chaque mois de production des constructeurs partout dans le monde ; celles-ci auront donc un impact important au 2 e trimestre pour les professions concernées. La brutalité de la reprise des commandes dans beaucoup de secteurs et de régions du monde n’améliore pas la situation des matières premières ni l’approvisionnement en composants notamment électroniques. Tout le monde a besoin de tout en même temps. Les délais s’allongent et les prix des matières premières : métaux, plastique, certains polymères, bois continuent d’augmenter et auront des conséquences sur les marges des industriels. Les secteurs des agro-équipements, de la pharmacie, de l’agroalimentaire restent bien dynamiques, une tendance que l’on retrouve en Europe. Quant au secteur automobile, il s’est bien redressé au 1 er trimestre mais les pénuries de semiconducteurs entrainent des fermetures d’usines ou de lignes Principal objectif du moment : retrouver les niveaux de 2019, si possible dès 2021 pour certaines professions ou en 2022 pour d’autres. Ceci dépendra de l’évolution de la situation des matières et de la rapidité des vaccinations Olivier Guillon 36ı PRODUCTION MAINTENANCE • N°73 • mai - juin - juillet 2021

MAINTENANCE MÉCANIQUE ENTRETIEN « Nous devons gagner la bataille de l’agilité » Un an après le début de la crise foudroyante, le président d’Artema, le syndicat des industriels de la Mécatronique, nous partage son point de vue à propos d’une reprise ferme mais ternie par les problèmes d’approvisionnement. Jean-Claude Reverdell revient également sur la nécessité de développer des systèmes de plus en plus communicants afin de gagner la bataille de l’agilité. Qu’a dévoilé la crise selon vous ? Avant tout, Artema et ses membres ont démontré une certaine résilience, à l’image de toute l’industrie d’ailleurs. Cela a été dû notamment en raison des décisions rapides du gouvernement qui leur ont permis de passer cette crise et de s’adapter avec l’activité partielle ou encore les PGE. De même, entreprise ont su faire preuve d’agilité et s’en sont plutôt bien tirées mis à part bien dans l’automobile et surtout aéronautique qui demeurent les secteurs les plus touchés. À ce jour, quelle est la situation d’Artema et de ses adhérents un an après le début de la crise ? Jean-Claude Reverdell Actuel directeur général France de SEW Usocome, Jean-Claude Reverdell préside Artema depuis l’automne 2019. Fort d’une expérience de plus d’un quart de siècle dans le domaine des systèmes d’entraînement, il a dû faire face à double titre – en tant que dirigeant d’entreprise et représentant des professions de la mécatronique – à une crise sans précédent. Nous bénéficions depuis quelques mois d’une très forte reprise même si les pénuries d’approvisionnement posent de sérieux problèmes. Celles-ci concernent notamment les matières plastiques et les tôles ; tous les jours, nous devons jongler avec des niveaux de tensions élevés et quoiqu’un peu incompréhensibles, même s’il est naturel de voir les stocks se réduire lors d’une crise et causer des problèmes de logistique au moment de la reprise. Ce rebond peut-il donc se révéler dangereux ? Ce que nous pouvons constater pour le moment, c’est que la crise n’a pas provoqué de vague massive de licenciements dans notre profession ; hormis l’intérim, les effectifs sont peu ou prou restés constants, grâce en grande partie au chômage partiel. Ils devraient ainsi permettre de répondre aux besoins des entreprises contrairement à ce qui s’est produit après la crise de 2008. Pour ce qui est des pénuries en revanche, lesquelles provoquent des allongements de délai et l’engorgement des hubs logistiques, celles-ci devraient inévitablement se répercuter sur les marges des entreprises et donc impacter les investissements industriels à venir. PRODUCTION MAINTENANCE • N°73 • mai - juin - juillet 2021 ı37

Production Maintenance - Découvrez la revue en version digitale

Découvrez la revue en version digitale sur votre mobile

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.production-maintenance.com